Sylvie Reteuna



,

Les spectacles, performances et lectures

Genèse&Médée, création 2017
Une proposition de Sylvie Reteuna et Carlotta Sagna d’après Genèse et Médée de Jean-Michel Rabeux. Avec Carlotta Sagna.
Présentations publiques dans le cadre de Fenêtre sur création à la Briqueterie – CDC du Val-de- Marne/Vitry, à la Maison des Métallos/Paris et aux Quinconces – L’Espal, scène conventionnée danse/Le Mans.

Nous étions d’une seule pièce, création 2016
un spectacle de Sylvie Reteuna avec Carlotta Sagna, Kate France et Didier Petit.
Création du 18 au 20 mai 2016 à Anis Gras, le lieu de l’autre.

La Natation ou l’Art de nager, appris seul en moins d’une heure
d’après les œuvres complètes de Jean-Pierre Brisset
Performance présentée les 24 et 25 mai 2012 dans le cadre des R.I.A.D. / Rencontres Impromptues des Arts D’aujourd’hui à La Piscine, atelier-culture de l’Université du Littoral à Dunkerque suivie d’une version longue créée en octobre 2013 au Garage / Théâtre de l’Oiseau Mouche à Roubaix et présentée en juillet 2015 à Gare at Théâtre à Vitry-sur-Seine dans le cadre du Festivel Nous n’irons pas à Avignon.

Métamorphoses Magic Show
d’après Métamorphoses d’Ovide
Spectacle conçu en collaboration avec Kate France et Marc Mérigot, au Grand Bleu – Etablissement national de production et de diffusion artistique à Lille, au Vivat – scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières, au Centre André Malraux à Hazebrouck, au Théâtre Brétigny – Scène conventionnée du Val d’Orge et au Théâtre de Chelles (novembre 2011 – avril 2012).
La présentation de ce spectacle au Théâtre de Brétigny a été accompagnée, dans le cadre de Lectures à domicile, de quatre soirées de Lecture-concert autour des Métamorphoses d’Ovide avec Sandrine Sutter, mezzo-soprano.

Lecture concert autour de Métamorphoses d’Ovide
Au Théâtre de Brétigny dans le cadre de Lectures à domicile, à la librairie La Boucherie, Paris 5ème.

Phèdre, pauvre folle, version longue
d’après Pauvre Folle Phèdre d’Eugène Durif, Phèdre et Hippolyte de Racine et Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes
A la MC 93 de Bobigny (prêt de salle), au Théâtre de l’Oiseau Mouche / Le Garage à Roubaix et au Vivat–scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières, (2010).

Blanche-Neige
de Robert Walser
Au Vivat–scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières, au Théâtre de la Bastille à Paris dans le cadre de TRANS 09 – manifestation organisée par La Compagnie/direction Jean-Michel Rabeux et Clara Rousseau, au théâtre de l’Etoile du nord à Paris dans le cadre de On n’arrête pas le théâtre, à l’Hippodrome–scène nationale de Douai, au Bateau Feu-scène nationale de Dunkerque, à La rose des vents-scène nationale Lille Métropole, (avril 2009 – mars 2010).

Phèdre, pauvre folle, forme courte
d’après Eugène Durif, Jean Racine et Roland Barthes
Forme courte présentée dans le cadre de la 3ème édition de A court de Forme au théâtre de L’étoile du Nord à Paris, au Théâtre de l’Oiseau Mouche / Le Garage à Roubaix, au Théâtre de la Bastille à Paris dans le cadre de TRANS 09-manifestation organisée par La Compagnie/direction Jean-Michel Rabeux et Clara Rousseau, (avril 2008-juin 2009).

Le Schizo et les langues, point final à une planète infernale
d’après Le Schizo et les langues de Louis Wolfson
Au Théâtre de l’Oiseau Mouche / Le Garage à Roubaix, au Théâtre du Chaudron à Paris, à l’Hippodrome-scène nationale de Douai dans le cadre du festival Comm’un singulier, à La rose des vents-scène nationale Lille Métropole, au théâtre de La Chapelle Saint-Louis à Rouen dans le cadre du festival Art et déchirure (octobre 2007 – mai 2008).

Ce serait un samedi soir au commencement de juin
Forme courte d’après Le Schizo et les langues de Louis Wolfson
Au théâtre de l’Etoile du nord à Paris dans le cadre de On n’arrête pas le théâtre, (juillet – août 2007).

Le Roi Lear
d’après William Shakespeare
Au Théâtre de l’Oiseau Mouche / Le Garage à Roubaix, au Théâtre de l’Agora-scène nationale d’Evry et de l’Essonne et au Théâtre du Chaudron à Paris dans le cadre de Trans – évènement organisé par La Compagnie/direction Jean-Michel Rabeux (mars – juin 2006).
Reprise à partir de novembre 2006 à la Comédie de Béthune–C.D.N. Nord Pas-de-Calais, au Centre Culturel Théo Argence de Saint-Priest, à Équinoxe-scène nationale de Châteauroux, à La rose des vents-scène nationale Lille Métropole, au Théâtre Dijon Bourgogne-Centre Dramatique National, à La Commanderie de Dole–Scènes du Jura, à Nancy dans le cadre du festival La tête ailleurs, au théâtre du Chaudron à Paris et au Vivat–scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières, (novembre 2006-janvier 2008).

Phèdre et Hippolyte
de Jean Racine
Un spectacle de la compagnie de l’Oiseau Mouche, au Théâtre de l’Oiseau Mouche / Le Garage à Roubaix, à la Rose des Vents-scène nationale de Villeneuve d’Ascq et au Théâtre de l’Agora-scène Nationale d’Evry et de l’Essonne, (janvier-mars 2004).
Reprise au Garage à Roubaix, à Equinoxe-scène nationale de Châteauroux, à Feignies dans le cadre de la programmation du Manège-scène nationale de Maubeuge, et au Palais du Littoral de Grande-Synthe, (octobre 2004-janvier 2005).

Spectacle déambulatoire
créé en novembre 2001 avec les comédiens de la compagnie de l’Oiseau Mouche pour l’inauguration du nouveau lieu de la compagnie, Le Garage, en collaboration avec Kate France.

Autour de l’art brut


« Enigme, N° 1 Adolf Wöfli. ? »
Performance autour de l’œuvre écrite d’Adolf Wölfli créée le 21 mars 2012 dans le cadre des Rendez-vous d’Archimède – cycle Raison, folie, déraisons à l’Espace Culture de l’Université Lille 1 en collaboration avec François Daujon, comédien de la Cie de l’Oiseau Mouche et Eric Sterenfeld, musicien (mars 2012).

L’Appartement
Lecture-spectacle déambulatoire réunissant des textes et des œuvres d’art brut, créée en collaboration avec Kate France et Bruno Decharme, fondateur de abcd (art brut connaissance et diffusion), dans le cadre des Rencontres de La Villette, avril 2008.

Impromptus sur quelques textes « bruts »
Lecture déambulatoire présentée en décembre 2007 à la galerie abcd de Montreuil dans le cadre de l’exposition Brut alors !

Avec les amateurs

Le temps qu’il fait
un projet avec les habitants de Dunkerque, en partenariat avec les Maisons de quartier Ile Jeanty, Soubise et La Timonerie, le Réseau des Bibliothèques de Dunkerque, Le Château Coquelle, le Collège Guilleminot, l’Association Nous Aussi, le Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique de Dunkerque, et DAD – Dover Arts Development de Douvres.
Le temps qu’il fait : Récital / Concert le mardi 15 décembre 2015 à l’Auditorium Bizet à Dunkerque.
Le temps qu’il fait, le temps qui passe : Installation d’images et de récits du 15 janvier au 5 mars 2016 au Château Coquelle.
Weathertime : film collectif / performance live présentés à Douvres et à Dunkerque courant 2016 (dates à préciser).

Êtes-vous heureux ?
Projet participatif dans le cadre de Dunkerque 2013, capitale régionale de la culture, avec Kate France et Phoebe Dingwall (octobre 2012-janvier 2013).

Chants d’amour
Film vidéo réalisé en collaboration avec Kate France dans le cadre du projet Le Bateau Feu en promenade, avec les habitants du quartier Soubise à Dunkerque en partenariat avec la Maison de Quartier.

La Promenade
Vidéo de 45 min réalisés en 2007 en collaboration avec Kate France et Agnès Laurent à l’initiative du centre Théo Argence, avec les habitants de Saint-Priest.

Le génie des lieux
Neuf courts-métrages vidéo réalisés en 2005 en collaboration avec Kate France à l’initiative du centre Théo Argence, avec les habitants de Saint-Priest.


Collaborations artistiques


Avec Jean-Pierre Bodin
Chemise propre et souliers vernis, un spectacle de Jean-Pierre Bodin, au Théâtre Artistic Athévains à Paris (janvier 2009).

Avec Jean-Michel Rabeux
Meurtres hors champ, d’Eugène Durif (1999-2000).
Le ventre, de Jean-Michel Rabeux (1997-1998).


Assistanat à la mise en scène


Avec Jean-Michel Rabeux
Nous nous aimons tellement, de Jean-Michel Rabeux (1997).
L’Indien, d’après des paroles indiennes (1996-1997).
Français, encore un effort si vous voulez être républicains, de Sade (extraits), crée au Centre Georges Pompidou dans le cadre du parcours-spectacle « Décrochage » (1996).
Les Charmilles, de Jean-Michel Rabeux (1994).
Légèrement Sanglant, de Jean-Michel Rabeux (1991).
L’amie de leurs femmes, de Pirandello (1990).

Avec Jean-Pierre Bodin et François Chattot
Le parquet de bal, de Jean-Pierre Bodin et François Chattot.

Avec Miloud Khétib
Les Suppliantes, d’Eschyle (1993). avec Claude Degliame : Phèdre, de Racine (1993).

Avec Daniel Zerki
Agonia confutans, de Juan Benet (1995).

Avec Thierry Bédart
Pathologie Verbale III, textes de Leiris, Paulhan, Caillois, Bierce (1990).


Stages et ateliers

Notamment à La rose des vents – scène nationale Lille Métropole ; à Equinoxe – scène nationale de Châteauroux ; au Bateau Feu – scène nationale de Dunkerque ; au Vivat – scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières ; au Théâtre de Brétigny ; à l’école des Teintureries de Lausanne.